COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Ngoma Ya KongoChroniques

©ISSOUF SANOGO / AFP
Des pêcheurs sont au travail sur la rivière Ubangui, qui marque la frontière entre la République démocratique du Congo et la Centrafrique.

Quand la Covid-19 affecte la pêche artisanale en RDC

La Covid-19 menace la pêche artisanale dans le monde. La FAO a lancé l’alerte début février 2021. La République Démocratique du Congo n’est pas épargnée. Les restrictions anti-Covid19 ralentissent la production et la commercialisation du poisson. Studio Hirondelle-RDC a rencontré des pêcheurs sur le site de Kinkole, au bord du fleuve Congo, à Kinshasa. La crise sanitaire réduit également leur pouvoir d’achat, affirment-ils. Nous vous proposons ce reportage à l’occasion de la journée nationale de la pêche.

Située à 40 kilomètres du centre-ville de Kinshasa, la cité de Kinkole est connue pour ses poissons. Il est 5 h30 quand la pirogue de Paulin accoste. Ce fils de pêcheur, devenu lui-même pêcheur a bravé la pluie et le vent sur le fleuve Congo. Il ramène quelques poissons dans son filet. Ça ne va pas lui rapporter grand-chose. "L’arrivée de la maladie nous a beaucoup affectés. Le transport fluvial était suspendu. On manquait parfois de quoi acheter de la nourriture. Il y avait moins de clients, un véritable coup dur", déplore-t-il.

A une centaine de mètres du port, se trouve le marché de Kinkole. Belinda, épouse de pêcheur y vend quelques variétés de poissons. Sa famille subit aussi l’impact de la crise. ''Le confinement était pénible. Avant, on pouvait, réaliser jusqu’à 30.000 ou 40.000 francs de bénéfices journaliers, nécessaires à la survie. Ce qui n’est plus le cas actuellement", explique-t-elle.

La pêche, un secteur déjà en perdition

Kinshasa consomme depuis longtemps plus de poissons importés. La production locale baisse encore du fait de la pandémie. Début avril, le Centre-pilote de pêche de Kinkole organise une formation à l’intention d’une centaine de pêcheurs. Ils apprennent notamment à minimiser les effets de la crise sanitaire. Le Président de la République Félix Tshisekedi a rencontré les pêcheurs un mois plus tôt. Le responsable du centre-pilote de pêche lui a notamment demandé la relance de l’office nationale de la pêche. ‘’ Il n’y a que ça comme alternative pour développer la pêche en RDC’’, souligne John Akili Fataki.

Actuellement, une bonne partie de pêcheurs a abandonné l’activité faute de rentabilité. En même temps, le Chef de l’Etat, à l’issue de ses échanges avec les pêcheurs de Kinkole, a déclaré qu’il avait trouvé une "clé pour résoudre les problèmes alimentaires des congolais".

Studio Hirondelle RDC · MiniMag Ngoma Ya Kongo 28-06-2021
Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Hirondelle RDC est soutenu par
Union européenne
Confédération Suisse