COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Ngoma Ya KongoNyiragongo Goma

©AFP/GUERCHOM NDEBO

Des déplacés de l'éruption du Nyiragongo retournent à Goma

Finie la menace de la lave, rassure l'observatoire volcanologique
Le retour progressif des déplacés de Goma a débuté mardi 8 juin. L'opération concerne notamment plus de 25.000 personnes dans la localité de Sake, située à 27 kilomètres.

"L'activité de coulée de lave n'évolue plus. Les tremblements de terre ont diminué sensiblement''. Ces assurances de l'Observatoire volcanologique de Goma ont convaincu le gouvernement à autoriser ce retour. Le 7 juin, le maire de Goma, deux bourgmestres de communes et des chefs de quartiers ont fait le déplacement de Sake pour préparer les sinistrés à cette opération. Bonne nouvelle pour nombreux d'entre eux qui se disent satisfaits. ''Je suis vraiment contente d'être à nouveau chez moi'', déclare Dorcas, mère de quatre enfants, à son arrivée à son domicile de la commune de Karisimbi.

Comme la famille de Dorcas, plusieurs autres ménages se sont réfugiés dans des écoles, des églises ou dans des familles d'accueil à Sake, dans des conditions précaires. Avant d'embarquer dans les véhicules qui les ont ramenés à Goma, ces sinistrés ont reçu, des autorités, un kit d'aide d'urgence en attendant une assistance sociale sur place à Goma. Cette assistance d'urgence n'a pas suffi pour convaincre d'autres déplacés. ''C'est une autre vie qui nous attend à Goma, comment allons-nous trouver de quoi manger?''; s'interroge l'un d'entre eux qui hésite à rentrer.

A lire aussi : Après l’éruption volcanique, les déplacés vivent dans des conditions difficiles

Cependant, des milliers d'autres personnes ne peuvent pas encore regagner leurs milieux de vie. Le cas des habitants du territoire de Nyiragongo où la lave a détruit 17 villages. Ils seront délocalisés, a affirmé le Premier Ministre lors de sa visite à Goma début juin. Le programme de cette relocalisation n'est pas encore communiqué.

Le retour progressif se poursuit jusqu'à la semaine du 14 juin. Il concerne les axes Sake-Minova-Bukavu, Beni-Butembo-Lubero-Goma et Rwanda-Goma.

 

Studio Hirondelle RDC · Des déplacés de l'éruption du Nyiragongo retournent à Goma
Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Hirondelle RDC est soutenu par
Union européenne
Confédération Suisse